CA PARLE DE MOI DANS LE MONDE ENTIER!!!!

En Norvège

presse

Un voyage pour la planète

« Il est impossible pour moi de regarder les problèmes de pollution sans essayer de faire quelque chose pour améliorer ça. »

MILJØ
CECILIA BRUROK

20 Août de cette année, Landry Routhiau (29) a changé son parcours de vie. C’est dans un Volkswagen Kombi de 1971 que ce Français va voyager durant un an, 25000 km et visiter 21 pays. Maintenant, le temps pour la région de l’île.

Présent dans la différence

Landry dit que durant ses précédents voyages, il a constaté le l’énorme problème de pollution terrestre.
Par conséquent, le long de son itinéraire, cette fois, il récolte les ordures et apporte une source d’inspiration et de sensibilisation sur les problèmes environnementaux en France et ailleurs. Landry est diplômé en ingénierie mécanique et a, dans son pays, créé une association composée de quelques militants qui partagent des connaissances et idées autour de divers projets naturels et environnementaux.

« Quand je reviendrais à France je continuerais l’association et aussi, pourquoi pas, créer une entreprise qui travaillera sur la création de produits à base de matières biologiques et biodégradables ainsi aussi la création de diverses machines de recyclage. »

Landry est venu en Norvège en Septembre et a visité beaucoup de destination touristique de Kristiansand, au sud jusqu’à Tromsø, dans le nord.

« La Norvège est très propre par rapport aux régions du sud de l’Europe. Mais ce que j’ai remarqué jusqu’à présent, c’est que les touristes laissent beaucoup de déchets sur les « attractions ».
Ils pensent probablement que «ce n’est pas chez moi » et se permettent de jeter ce qu’ils veulent en pleine nature. »

Jusqu’à présent, Landry a pris 180 kg ordures, l’objectif est une tonne dans le voyage. Landry a une page Facebook et le site Web où il est possible de suivre son voyage appelé « Un voyage pour la planète ». Après l’archipel il ira à Roros, Stockholm et en Europe de l’est. Le voyage se terminera au Maroc.

Alors, Landry, quel genre d’impression as-tu de la Norvège?

– Au début, Je devais rester ici deux semaines. Et ça fait maintenant deux mois. J’adore la Norvège!

Il est arrivé sur Hitra il y a deux semaines et sera ici deux autres semaines.

– Le problème ici c’est que c’est une île, et donc vu qu’il y a beaucoup de plastique en mer, je vais devoir nettoyer une partie des plages ici avant d’aller plus loin, sourit Landry.

– Peut-être que je vais organiser des ramassages ici. Si quelqu’un souhaite me rencontrer ou venir ramasser les ordures avec moi, envoyez-moi un message sur mon numéro norvégien.

Il dit aussi qu’il a été inspiré par le « second hand gratuit » du centre de recyclage Hamos à Hitra, une idée qu’il ramène avec lui en France.

Ce projet personnel est de Landry, il n’a pas de sponsors.

-Donc si quelqu’un trouve mon projet intéressant, je serais heureux qu’il puisse m’aider via un don sur mon site. »

 

En Slovaquie

Sme najšpinavší! Mladý Francúz zbiera smeti po Európe, Slovensko je na tom zatiaľ najhoršie

Sme najšpinavší! Mladý Francúz zbiera smeti po Európe, Slovensko je na tom zatiaľ najhoršie